Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Actualité de dirigeant
Mort d'Antoinette Fouque, pionnière du mouvement féministe

Dans les pages de plusieurs ouvrages, Antoinette Fouque (page : Lemonde) développe la féminologie. La théoricienne abhorre les "-isme", qui font référence à une doctrine. Elle fait dès lors naître le terme "féminologie". Evidemment, Antoinette Fouque a prêté sa plume à divers livres collectifs et pris part à de multiples entretiens.

Antoinette Fouque, éditrice et libraire

Les librairies lancées par Antoinette Fouque ouvrent leurs portes jusque tard le soir, il s'agit d'endroits de débats. Avec sa maison d'édition, Antoinette Fouque défend la force créatrice des femmes. Cette femme de lettres lance sa société d'édition, Les Editions des femmes dès 1973. Les Librairies des femmes sont inaugurées à la même époque. L'éditrice ouvre une première librairie du côté de Saint-Germain-des-Prés à Paris et y vend toute la production littéraire féminine du moment.

L’Alliance des femmes pour la démocratie nait sous la houlette d’Antoinette Fouque à la toute fin des années 80 lorsqu'elle revient du pays de l'Oncle Sam. Afin d'esquiver un détournement par les partis, le MLF, mouvement de libération des femmes,) a vu son sigle déposé à l'INPI. Antoinette Fouque quitte le Mouvement de libération des femmes lorsqu'elle s'envole pour les Etats-Unis au début des années 80. Le mouvement est à cette époque en proie à des querelles intestines et perd des militantes et de l’influence.

Antoinette Fouque s'est lancée dans l'enseignement après avoir décroché son diplôme Lettres. Dans les années 60, la future militante suit les séminaires du fondateur du courant psychanalitique du lacanisme. Avec son directeur de thèse, le critique Roland Barthes, Antoinette Fouque obtient un DEA. L'étudiante côtoie la théoricienne Monique Wittig au même moment.

Antoinette Fouque s'engage pour les femmes en luttes partout dans le monde

Antoinette Fouque lance le Club Parité 2000 et le Collège de Féminologie. Tous les combats féministes ont été appuyés par la militante. Elle s’engage avec Aung San Suu Kyi face à au régime militaire au Myanmar. Pour Antoinette Fouque, il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme. Elle le clame pendant une manifestation parisienne du MLF.

En 1964, Antoinette Fouque devient maman. Elle prend à ce moment conscience des problèmes qu’une femme rencontre lorsqu’elle assume ses mission de mère et d’épouse tout en exerçant un métier en même temps. Elle gardera jusqu'à sa mort un fort enracinement à gauche de son enfance passée dans un environnement ouvrier. Antoinette Fouque a été à bonne école dès lors que son père était un militant communiste. Elle passe une enfance tranquille à Marseille.